Comment rédiger un bon plan d'exposé ?
Comment présenter un
exposé en public ?
Quel outil pour présenter ?

 

EN attente

 

Un nouveau logiciel gratuit va vous permettre de briller le jour de l'exposé !!

Comment faire un exposé

Nous devons tous un jour ou l'autre effectuer un exposé dans le cadre scolaire. Cet exercice est un des plus importants de votre scolarité car toute votre vie, vous rencontrerez des situations dans lesquelles vous devrez présenter face à un public. Alors autant commencer le plus tôt possible et se donner les moyens de devenir un as de la présentation orale en public. Sur le site Comment faire un exposé, vous trouver des éléments très importants qui vous aideront : comment rédiger votre plan, comment organiser votre présentation en fonction de la nature de votre présentation. Et  nous vous donnerons aussi des conseils pour maîtriser parfaitement la forme de l'exposé, c'est à dire comment surmonter les diffucultés de la prise de parole en public afin maîtriser le mieux possible votre stress pour en faire en atout.



Comment présenter un exposé en public

La préparation

Etre prêt le jour de l’exposé.

Il est toujours bénéfique de laisser si possible passer deux jours entre la fin de la préparation écrite de votre exposé et le jour de la présentation devant la classe. Il faudra bien utiliser ce temps pour travailler l’expression orale comme nous allons vous l’indiquer plus bas. N’oubliez pas que 90% de votre exposé doit se trouver dans votre tête et pas sur le papier. Les 10% restant se trouvant sur le plan. Donc la qualité de votre exposé dépendra en grande partie de vous et non pas par vos documents.

Avant de travailler les techniques pour mieux maitriser la prise de parole en public, assurez vous que votre sujet est bien maitrisé, et que seul chez vous devant la glace, le plan est fluide ainsi que vos propos.

Cela vous donnera 50% de l’assurance nécessaire. C’est déjà pas mal

Sur le sujet c’est vous le boss. Aucun élève de la classe n’a passé autant de temps que vous sur le sujet. Il faut prendre conscience que vous avez quelques chose à apporter à toute la classe, et que vous êtes le seul à pouvoir le faire. Si vous êtes convaincu de cela, alors c’est déjà un grand pas. Si vous n’êtes pas parfaitement sûr de posseder votre sujet, alors relisez vos fiches encore une fois, revoyez votre sujet. Encore une fois il faut arriver au tableau avec l’assurance de posséder son sujet. Et pendant ces deux jours REPETEZ devant la glace, devant vos parents, imaginez les questions possibles, et vos réponses.

Une astuce formidable pour bien démarrer

Préparez une introduction amusante et personnelle qui vous mettra en phase avec la classe.
Cela détendra tout le monde. Vous pouvez expliquer pourquoi vous avez choisi de traiter ce sujet, et y apporter un peu d’humour ou une anecdote personnelle sur le sujet. Nos amis anglais et américain utilisent toujours cette technique avant de prendre la parole.

Le jour de l’exposé :

15 minutes avant l’exposé :

Il faut arriver dans la classe 15 mn en avance.
Promenez vous dans la classe à travers les rangées. Prenez conscience de l’espace en marchant tranquillement et en respirant. Ne pensez plus au détail de l’exposé, il fallait le faire avant. Maintenant il faut éclaircir son esprit, penser positif, c'est-à-dire pensez à des choses positives que vous avez déjà réalisée. (cela peut être un exploit sportif, un exploit scolaire, etc) . Vous pouvez garder dans une poche ou dans votre cartable un objet qui vous rappelle cet exploit. Si vous admirez un camarade ou quelqu’un de votre famille pour son aisance, pensez à ce qu’il ferait dans les mêmes conditions et essayez de vous mettre à sa place.

Occupez vous de bien vérifier que le ou les posters (voir notre rubrique poster) sont bien accrochés au tableau, et que le rétro - projecteur fonctionne bien et que tout est en place.

 5 minutes avant :

Il va falloir commencer à travailler votre respiration pour vous détendre physiquement. Il faut arriver à respirer avec le ventre, c’est la respiration abdominale, elle permet d’évacuer le stress. C’est la technique des chanteurs et des acteurs, le ventre doit se gonfler. Vous pouvez également marcher dans la classe pour « marquer votre territoire ».
C’est le moment de repenser à son introduction amusante, elle vous apportera des ondes positives et vous permettra de ne pas attaquer le sujet directement. Vous allez amener la classe doucement vers vous et vous allez aller doucement vers elle.

C’est parti : Les élèves sont installés, et le professeur vous a transmi « son pouvoir » et son autorité

Et si vous avez encore le trac
N’oubliez pas que le trac est une mobilisation de votre corps devant une action inhabituelle. Le corps produit une énergie supplémentaire pour triompher de cette épreuve. Autrefois nos ancêtres avaient le trac devant un tigre enragé et le trac leur permettait de courir plus vite. De nos jours il n’y a plus de tigre en liberté mais notre corps répond toujours de la même façon. Le trac est donc un élément positif qu’il faut canaliser notamment avec la respiration, la décontraction et les pensées positives,

 Quelques outils : parlez avec tout votre corps, gestes, voix, regard

La voix :

Quand on s’exprime ordinairement on ne porte pas attention à sa voix. Le jour de l’exposé il faudra veiller à bien placer sa voix.
Offrir une belle intensité. Le niveau sonore communique l’énergie à la classe.
Changez souvent d’intonation pour éviter un discours monocorde et que les élèves se mettent à parler entre eux

L’articulation, le débit et les silences :

 Le stress en général déforme votre diction, il est important de veiller à bien articuler et de ne pas parler trop vite et de laisser des silences dans votre discours afin de laisser àvotre public le temps de comprendre. N’oubliez pas que votre public ne connait pas votre sujet ni votre plan. Ce qui est clair pour vous ne l ’est pas forcément pour les autres. Et cela vous donnera l’occasion de respirer aussi et de reclasser vos idées. Vous gagnerez également en assurance aux yeux des autres.

Evitez aussi les « euh »

Le sourire.

Le sourire vous amènera vers une attitude positive, et par contagion cela se communiquera à votre auditoire qui sera dans le même état d’esprit que vous. C’est l’empathie, tant recherchée par les hommes politiques

Le regard :

Regardez toute la classe en balayant les élèves de votre regard. SI vous êtes très impressionné, vous pouvez arrêter votre regard sur le visage familier de l’un de vos amis. Cela vous détendra.

Les gestes et votre attitude

En préparant l’exposé avant l’arrivée des élèves, vous aviez « reconnu votre territoire » en marchant dans les allées. Et bien maintenant qu’ils sont là, c’est le moment d’y retourner, en marchant vers eux, souriant, en les regardant dans les yeux. En bougeant (pas trop) vous montrez que vous existez, vous n’êtes pas cloitré au tableau sous la protection du professeur. L’énergie que vous dégager, elle est pour votre public, il la recevra comme telle. Vos mains bougeront en hauteur, surtout pas les bras croisés ou les mains dans le dos. Le corps est redressé, vos pieds sont légèrement écartés et le bassin un peu en avant.

En général on ne fait pas d’exposé assis

Evitez les gestes ou les mots répétitifs

Se gratter la tête, se passer la main dans les cheveux, jouer avec ses lunettes, répéter les « euh », les « voilà », et autres tics de langage.

Délivrer le contenu de votre exposé

Maintenant que nous avons vu comment se tenir et lutter contre le mauvais stress, nous allons voir quel est le moyen de délivrer le contenu de votre expose pour que tout le monde soit intéressé.

Dites vous bien que vous communiquez pour trois raisons: faire savoir, faire comprendre, faire partager.

Préparez à l’avance ce que votre public doit retenir après votre intervention. Ne prévoyez pas trop de choses, l’être humain a une capacité limitée d’écoute, surtout lorsqu’il est en groupe. Donc ce qui doit être retenu de votre exposé doit être concis. Vous devez avoir un plan précis, le suivre, et surtout le rendre clair auprès de votre public. Il ne doit pas perdre le fil conducteur. Il est important de temps en temps de reformuler votre plan (éclairer vers l’avant) mais aussi de temps en temps de répéter les points fondamentaux, (éclairer vers l’arrière) afin que tout le monde sache ou vous vous trouvez exactement.

D’où l’importance d’un plan solide et bien structuré (voir notre rubrique sur les plans)

Petites astuces

La respiration abdominale :

Entraînez-vous, c 'est la bonne !
Abaisser le diaphragme et détendre les muscles abdominaux.
Cette respiration se découvre facilement si l'on s’allonge sur le dos en plaçant une main sur le ventre. Lors de l’inspiration : la main est soulevée, le ventre se gonfle, puis se creuse à l’expiration.
C'est la respiration idéale pour la voix chantée et parlée. Elle permet en plus de gérer le stress.

Autres astuce

Placez une ambiance sonore à l’introduction et à la conclusion autour du thème de l’exposé. Cela détendra la classe et encouragera les applaudissements de la fin, y compris des professeurs.
Placer des posters et supports pédagogiques sur des chaises devant vous afin de présenter en faisant face à la classe

Employés à bon escient, les moyens audiovisuels accroissent considérablement l'efficacité d'une communication orale. Du plus simple au plus sophistiqué, vous pouvez vous servir d'une large panoplie d'auxiliaires : texte écrit distribué, documentation illustrée, tableau traditionnel ou à rouleaux de papier, diapositives ou séquences vidéo, son enregistré, rétroprojecteur.

Le plus en usage actuellement est le diaporama qui nécessite toutefois un projecteur multimédia présents dans tous les établissements scolaires. Une page de Fralica propose une marche à suivre

Rappelez-vous quelques règles importantes sous peine d'annihiler les efforts de préparation que vous aurez fournis :

  • La collaboration d'un assistant, à qui seront confiées les manoeuvres techniques, vous permettra de mobiliser toute votre énergie pour conserver l'attention de l'auditoire.
  • La durée des séquences audiovisuelles doit être soigneusement équilibrée par rapport à celle de l'exposé en direct et adaptée à la faculté d'attention de l'auditoire. Il vaut mieux, parfois, grouper deux séquences courtes que d'interrompre à deux reprises votre exposé.
  • Une répétition vous aidera à préparer une stratégie de reprise en main de l'attention après chaque séquence.
  • Conseils en vrac pour réussir son exposé:

    1) Attirez l’attention de votre aud itoire dès le début de votre présentation. Informez- le du but et des objectifs de votre exposé. Vous le ferez uniquement verbalement ou à l’aide d’un support audiovisuel (diapositives, acétates, etc.). En passant, ces outils se veulent un support pour étayer vos propos. Dans tous les cas, leur simplicité demeure leur plus grande qualité.
    2) Évitez de lire. Lorsque vous parlez, référez-vous à vos acétates ou diapositives en évitant de vous attarder trop longtemps sur une image en particulier.
    3) Pensez à faire une transition entre les parties de votre exposé. Vous pouvez y aller d’anecdotes, en répondant à une question ou en reprenant votre dernier point.
    4) Faites réagir votre auditoire (humour, questions, etc.).
    5) Évitez de jouer avec votre pointeur ou votre crayo n. Cela distrait l’auditoire.
    6) Points à surveiller : la voix (trop faible ou trop forte), le début (trop rapide ou trop lent), le regard (maintenir un contact visuel).
    7) On suggère une idée par diapositive ou acétate. Les caractères doivent être assez gros (fonte de 24 points au moins) pour être visibles de tout votre auditoire. Si vous utilisez des diapositives, celles-ci doivent être lisibles de l’oeil nu. Visionnez- les avant la présentation de manière à éviter qu’elles ne soient à l’envers. Familiarisez-vous avec l’équipement.
    8) Ne présentez pas plus de trois courbes sur un graphique à moins qu'elles ne soient très distinctes les unes des autres. Utilisez de la couleur (si possible) ou tout autre moyen permettant de distinguer ou souligner des idées ou des points importants.
    9) Reformulez les questions que l’on vous pose de manière à vous assurer que vous en avez bien saisi le sens. Cela permet aussi de s’assurer que tous les participants ont bien entendu la question. Maintenez en tout temps le contact visuel avec tout l’auditoire. Assurez-vous d’avoir répondu adéquatement.
    10) Ayez l’air intéressé et par-dessous tout : soyez sincère ! C) Après la présentation Notez les commentaires qui vous sont faits. Faites preuve d’ouverture d’esprit et comparez- les avec vos propres impressions. Votre prochaine présentation n’en sera que meilleure et surtout n’oubliez pas : c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Bonne chance

    Prendre la parole en public, c'est une source d'angoisse pour nombre d'entre nous, et cela qu'on soit au collège, au lycée, à l'université ou… en entreprise. Peur de se sentir jugé, peur du ridicule, peur de se dévoiler tout simplement… et cela même (ou surtout) devant les copains de classe. Cependant, n'oublions pas que les examens oraux seront dans quelques années ou quelques mois, non seulement un passage obligatoire, mais une source de « rattrapage » de points non négligeable. L'exposé c'est donc une chance de briller et aussi un entraînement super.

    et pour voir les conseils pour la réalisation de votre exposé, allez sur http://www.comment-faire-un-expose.com
    De nombreuses images diponibles sur google images http://www.google.fr/imghp
    et de nombreuses vidéos sur tous les sujets sur youtube pour completer votre exposé. Après vous saurez comment faire un exposé

 

 

Un bel exemple d'exposé :

Exposé sur le cheval

Mentions légales